News

Patrick Sébastien : Sa fille adoptive face au racisme, “traitée de pauvre noire”

Aujourd’hui âgé de 65 ans, Patrick Sébastien a eu trois fils : le défunt Sébastien (mort à 19 ans en 1991), d’Olivier (38 ans), saltimbanque comme lui, et de Benjamin (27 ans), ingénieur, nés de mères différentes. Puis, avec son épouse Nana, l’ancien animateur de France 2 a adopté Lily, jolie fillette brune venue tout droit de Tahiti et désormais âgée de 11 ans. Dans le magazine Gala, il présente la pré-adolescente pour la première fois et se livre sur leur relation particulière.

Hier encore, c’était mon bébé qui faisait des siestes dans mes bras. Tout va trop vite“, lance Patrick Sébastien. En pleine interview, il reçoit un coup de téléphone. C’est Lily qui rentre du collège. Tous les soirs, en arrivant à la maison, la petite prévient son père. Un rituel qui s’est installé pour calmer les angoisses de l’humoriste après la mort de son fils Sébastien, dans un accident de moto. “Je suis tellement traumatisé par l’accident de mon fils que j’ai besoin de savoir en permanence que tout va bien. Ma hantise, c’est le coup de fil de la nuit qui t’annonce qu’il est arrivé quelque chose à tes mômes. Pour elle comme pour les autres“, explique-t-il.

Click Here: Maori All Blacks Store

On a traité Lily de “pauvre noire”

Mais Patrick Sébastien a des raisons de s’inquiéter du bien-être de Lily. “J’ai des angoisses. Notamment face au harcèlement“, avoue-t-il. Et de rappeler que la fillette a été victime de racisme et “a dû changer d’école parce qu’on l’a traitée de ‘pauvre noire’“… “Je ne comprends pas toute cette violence sur les réseaux sociaux, sur Internet. Alors, je suis un père qui explique beaucoup la vie à sa fille, mais je me trompe peut-être“, poursuit l’animateur.

Drogue, alcool, sexe… Patrick Sébastien aborde tous les sujets avec sa fille. “Enfin, dans une certaine mesure“, nuance-t-il. Ainsi, il a déjà évoqué avec elle la possibilité qu’elle ait un amoureux : “Je ne cesse de lui dire de prendre son temps. J’y pense jour et nuit. Je ne veux pas qu’elle brûle les étapes.” Mais ce qu’il craint par-dessus tout, ce sont les “mauvaises fréquentations“. “Je connais les mecs par coeur, je veux juste lui éviter de rencontrer un garçon qui ne la respecte pas“, conclut-il.

Une interview à retrouver en intégralité dans le magazine Gala, en kiosques mercredi 28 novembre 2018.

Leave a Reply

Your email address will not be published.